Les cabans français authentiques

Le caban authentique français

Les cabans sont les vêtements authentiques et iconiques du vestiaire Français

Historiquement, le caban est né sous forme de tunique chez les bédouins du Sahel qui l'appelaient qaba. Au XVème siècle, les navigateurs portuguais et espagnols le rapportèrent en Europe. On le nomme alors Gabao en Portuguais et Gabbano en Sicilien. En raison de ses qualités de protection en haute mer ou pour les quarts, il fut adopté officiellement par la plupart des Marines occidentales au XIXème siècle.
Le caban protégeait la nuque des marins des embruns et du vent de haute mer par son large col, l'abdomen par son double boutonnage (à fermer selon la direction du vent pour les tribordais et les bâbordais, tout en permettant de glisser sa main pour accéder à la poche intérieure), les mains par ses poches poitrines. Le caban devint rapidement partie intégrante de l'uniforme des marins français du Second Empire. Ses boutons doivent être gravés à l'effigie de la Marine Nationale, ce qui permet de repérer les contrefaçons.
Le caban dans la mode
Yves Saint-Laurent détournera le caban, dans sa première collection en 1962, et consacrera définitivement sa place dans le vestiaire des Français.

Sa fabrication

Le caban par les marins
Le caban est alors fabriqué en Europe dans un drap de laine très épais, enduit de suif et de goudron pour une étanchéité parfaite.
Outre-Manche la fonction du caban est encore plus claire : il est dénommé P-jacket pour Pilot-Jacket, ce qui a donné peajacket ou peacoat.
Le caban est d’ailleurs fort bien décrit par J Lecomte, dans son Dictionnaire pittoresque de marine (1835), dans lequel il précise comment on l’imperméabilisait : avec du goudron, du suif et de la térébenthine… L’auteur rapporte aussi une des qualités du caban : court, ne dépassant pas le genou, il permettait aux marins de grimper dans les espars. Par ailleurs le marin de quart prêtait son caban à celui qui le relevait, car comme chaque marin devait le confectionner et l’imperméabiliser le caban était un vêtement de luxe autant que fonctionnel.

Un vrai caban marin breton authentique est composé des éléments suivants :

Les marques

Les deux marques historiques du marché est l'entreprise Le Glazik, marque bretonne fabriquant en France ses cabans depuis 1928, ainsi que la marque Brandily, qui a fourni la Marine Nationale autrefois.
La marque authentique de vêtements marins Brandily, la marque de cabans bretons